Comment créer une boutique en ligne sans site web ?

  • Home
  • /
  • Blog
  • /
  • Comment créer une boutique en ligne sans site web ?

Vous cherchez à vendre vos produits sur internet. Vous n’avez pas l’envie ou le temps de créer votre boutique avec WordPress et Woocommerce.

Que vous soyez particulier ou entrepreneur, vous pouvez tout vendre sur internet. Les entrepreneurs augment leur chiffre d’affaires en vendant sur le web en quelques clics. Mais avec une forte concurrence, les vendeurs recherchent toujours des moyens simples pour vendre plus. Même en ayant une boutique physique, la plupart des commerçants créent des sites vitrines ou des sites internet renvoyant vers leur boutique.

C’était la norme d’avoir un site web pour créer une boutique en ligne. Mais il est tout à fait possible de disposer d’une boutique en ligne sans avoir à créer un site web. Il existe aussi une multitude de manières de vendre sur internet sans passer par un site web.

Si vous souhaitez mettre en place une boutique en ligne sans vous soucier d’avoir à gérer un site internet, lisez jusqu’à la fin. Vous verrez que c’est un processus très simple et qui vous fait gagner du temps.

Et vous, quelle est votre préférence site web ou boutique en ligne ?

Pour ma part, j’ai utilisé les deux façons de faire.

Maintenant, nous allons voir la différence entre une boutique en ligne et un site web, cela vous guidera dans votre choix final.

Boutique en ligne et site web, quelles sont les différences ?

Il existe une multitude de sites web avec des fonctionnalités différentes. Pour un vendeur par exemple, il y a le site vitrine, le site marchand, etc. Pour un coach ou formateur, on peut retrouver le site blogs, le site faisant office de tunnel de vente, etc.  

Pour les vendeurs, il s’agit le plus souvent des sites web créés en complément à une boutique physique existante. À titre d’exemple, le site vitrine présente entre autres les coordonnées de contact, les adresses, les horaires d’ouverture et de fermeture, etc.

Le site marchand quant à lui est un site permettant aux visiteurs d’accéder au catalogue de produits dont dispose la boutique. Il associe aussi un module sécurisé de paiement ainsi que les options de livraison sans oublier les CGV (conditions générales de vente) obligatoires pour ce genre de site.

La boutique en ligne quant à elle est un site qui fait à la fois office de site marchand et de site vitrine. En d’autres termes, c’est un site sur lequel les acheteurs viennent s’informer sur votre boutique et découvre par la même occasion les produits de votre boutique.

Dans ce cas, vous n’êtes pas tenu de disposer d’une boutique physique pour créer une boutique en ligne. De même, vous n’avez plus besoin de vous encombrer avec la création et la gestion d’un site web.

Quelles sont les étapes de création d’une boutique en ligne sans site web ?

Pour commencer, vous devez choisir la plateforme sur laquelle vous souhaitez créer votre boutique en ligne. On retrouve entre autres Adobe commerce, Shopify, Prestashop, et bien d’autres. Il n’y a pas à proprement parler une plateforme meilleure à une autre, tout dépend de vos besoins.

Adobe Commerce est une plateforme de commerce électronique (e-commerce) qui permet aux entreprises de créer et de gérer leur boutique en ligne. Adobe Commerce était auparavant connu sous le nom de Magento, qui a été acquis par Adobe en 2018.

Adobe Commerce:

Adobe Commerce est une plateforme de commerce électronique (e-commerce) qui permet aux entreprises de créer et de gérer leur boutique en ligne. Adobe Commerce était auparavant connu sous le nom de Magento, qui a été acquis par Adobe en 2018.

Adobe Commerce est une solution de commerce électronique complète et flexible, qui permet aux entreprises de toutes tailles de créer des boutiques en ligne personnalisées, sécurisées et évolutives. La plateforme offre une large gamme de fonctionnalités, notamment la gestion des commandes et des expéditions, la gestion des catalogues de produits, la gestion des stocks, la gestion des promotions et des remises, le suivi des performances, la personnalisation de l’expérience d’achat, la gestion des paiements et bien plus encore.

Shopify :

Shopify par exemple est le plus utilisé, notamment quand il s’agit de dropshipping. C’est un type particulier d’e-commerce où le vendeur écoule un produit dont il n’a pas le stock. Il reçoit les commandes, les transmet au fournisseur et ce dernier s’occupe de la livraison au client. Le vendeur perçoit la différence de prix entre le tarif qu’il propose sur sa boutique et le tarif que le fournisseur applique à son produit.

PrestaShop :

PrestaShop est une plateforme de commerce électronique open source, qui permet aux entreprises de créer et de gérer leur propre boutique en ligne. Elle a été créée en 2007 et est utilisée par plus de 300 000 sites dans le monde entier.

PrestaShop offre une grande variété de fonctionnalités pour la gestion de boutiques en ligne, notamment la gestion de catalogues de produits, la gestion des commandes, la gestion des paiements, la gestion des livraisons, la gestion des stocks et la gestion des promotions et des remises. La plateforme est également dotée d’un système de gestion de contenu (CMS) qui permet aux utilisateurs de créer et de gérer du contenu pour leur boutique en ligne, comme des pages statiques, des blogs et des pages de produits.

online-shopping

À savoir avant de se lancer dans la création de sa boutique en ligne

Tout comme n’importe quel projet, vous avez besoin d’une bonne préparation pour le mener à bien. Voici quelques points sur lesquels attirer votre attention avant de passer à la création de votre boutique en ligne en bonne et due forme.

Votre cible et vos produits

Avant d’avoir une boutique en ligne, vous devez savoir ce que vous désirez vendre et à qui vous voulez le vendre. Commencez donc par définir clairement la liste de vos produits ainsi que votre public cible.

L’idéal est d’être le plus précis possible et de s’informer sur l’adéquation de votre offre au probable groupe demandeur.

Un seul produit ou plusieurs ?

Vous pouvez créer une boutique en ligne ne commercialisant qu’un seul produit ou une diversité de produits. Il est possible de commencer par un seul produit avant de passer progressivement au multiproduit. Assurez-vous juste d’y associer la logistique qui correspond.

Il est aussi possible de faire adopter à votre clientèle un mode d’abonnement consistant à leur envoyer périodiquement les produits de leurs choix.

La gestion du stock

Il s’agit d’un paramètre à considérer avant même la création de votre boutique en ligne. En réalité, en matière d’e-commerce, vous pouvez vendre en ayant ou non un stock.  Ce sera à vous de décider de la méthode la plus avantageuse et la plus pratique. Ce choix influence aussi le type de plateforme à choisir ainsi que les informations à renseigner.

A vu d’œil, l’e-commerce réalisé sans stock semble être le plus adapté, car moins de contraintes, mais il faut s’assurer de contacter des fournisseurs de confiance.

La recherche des fournisseurs

Avec une recherche rapide sur Google, vous pouvez retrouver une liste de fournisseurs sérieux, qu’ils soient locaux ou étrangers. Assurez-vous par la suite qu’ils soient vraiment de confiance et proposent des offres adaptées à vos attentes.

La question du budget

Vous devez prévoir une trésorerie conséquente pour créer votre boutique en ligne. Elle varie énormément selon que votre boutique vend un seul produit ou plusieurs. Il y a aussi les abonnements aux plateformes de création d’e-boutique, sans oublier les frais liés aux campagnes publicitaires.

Bien évidemment, créer une boutique en ligne sans dépenser une fortune reste possible, surtout si vous adoptez le dropshipping.

La création proprement dite

La plupart des plateformes de création proposent des tutoriels pour la prise en main des éditeurs de boutique en ligne. Mais il y a néanmoins un point commun à la majorité d’entre eux.

Le nom de la boutique

Dans un premier temps, vous devez penser au nom que va porter votre boutique. Il n’est certes pas indispensable, mais servira surtout à vous démarquer de la concurrence. Vous devez ensuite vous pencher sur le nom de domaine de votre boutique.

Vu qu’il y a des milliers de boutiques en ligne, il y a des milliers de noms de domaines. Il est donc crucial de vérifier qu’aucune autre boutique ne porte ce nom de domaine.

La configuration de la passerelle de paiement

Qui dit boutique en ligne, dit forcément paiement en ligne. Virement, carte bancaire ou encore PayPal sont autant de moyens de paiement très répandus. La configuration vous permettra de relier ces passerelles de paiement à votre boutique. Il est aussi essentiel de s’assurer de la fiabilité de l’éditeur de boutique et de la sécurité offerte par les passerelles choisies.

Je vous conseillerais deux plateformes de paiements :

Stripe :

Stripe est une plateforme de paiement en ligne créée en 2010. Elle permet aux entreprises de traiter les paiements par carte de crédit, virement bancaire, Apple Pay, Google Pay, etc. Elle est utilisée par des milliers d’entreprises dans le monde entier, notamment des startups, des entreprises de commerce électronique, des organisations à but non lucratif, des entreprises de services financiers, etc.

 Stripe offre plusieurs avantages par rapport à d’autres plateformes de paiement en ligne. Tout d’abord, son intégration est facile et rapide, ce qui permet aux entreprises de commencer à accepter les paiements en ligne en peu de temps. Ensuite, il propose des tarifs compétitifs pour le traitement des paiements, en particulier pour les petites entreprises qui débutent. Enfin, Stripe offre une excellente expérience utilisateur pour les clients, ce qui peut augmenter les chances de conversion.

Paypal

PayPal est une plateforme de paiement en ligne qui permet aux particuliers et aux entreprises de transférer de l’argent et de traiter les paiements par carte de crédit, virement bancaire, prélèvement automatique et autres méthodes de paiement. Elle a été fondée en 1998 et est devenue une filiale d’eBay avant de devenir une entreprise indépendante en 2015.

 PayPal est utilisé par des millions de personnes et d’entreprises dans le monde entier. Elle est particulièrement populaire dans le commerce électronique, où elle est souvent utilisée comme option de paiement sur les sites de vente en ligne. Elle est également utilisée pour envoyer de l’argent entre amis et membres de la famille, pour payer des abonnements, des factures et des services en ligne.

boutique-e-commence

La rédaction des pages de votre boutique

En premier lieu, vous avez la page d’accueil (home page, landing page). C’est une page qui présente votre boutique en faisant l’inventaire de ce que vous proposez. Elle met en avant votre expertise et ce qui fait votre différence avec la concurrence.

Ensuite, vous avez les pages de vente de votre boutique. On peut retrouver autant de pages de vente que de produits. Mais si vous proposez des produits de la même catégorie, ils peuvent se retrouver au sein d’une seule page. Le plus important avec cette page est de détailler clairement ce que vous proposez et les bénéfices de vos clients.

Vous avez par la suite les fiches produits. Ce sont des éléments auxquels il faut porter une attention particulière. Ces fiches présentent la description du produit, son nom, sa photo, son tarif ainsi que son mode d’emploi. Sur cette page, le client doit savoir exactement ce que vous vendez, à combien vous le vendez, les principales caractéristiques et les bénéfices spécifiques.

Puis, il y a la FAQ et la page de contact. Ce sont  indispensables aussi bien pour se démarquer que pour offrir un service plus personnalisé. Avec la FAQ (Foire Aux Questions), vous posez et répondez à des questions que pourraient se poser les internautes en visitant votre boutique.

En ce qui concerne la page de contact, elle recense les moyens disponibles pour vous contacter directement. Mail, téléphone, réseaux sociaux, etc., vous devez montrer clairement au visiteur comment entrer directement en contact avec vous.

Les pages obligatoires

Au nombre de deux, ces pages sont indispensables pour garantir la mise en marche de votre boutique en ligne. Il s’agit aussi d’éléments de confiance dont l’absence peut repousser de nombreux clients.

Vous avez les CGV (Conditions Générales de Vente). Il y a des modèles préexistants à remplir selon vos objectifs.

La deuxième page est celle des mentions légales. Elle apporte plus de transparence quant à l’existence de votre boutique aux yeux de la loi. Cette page, également, dispose d’une liste d’éléments qui doit y figurer.

Les autres pages

On retrouve la fameuse page A propos qui retrace votre parcours ou vos motivations à créer cette boutique en ligne. C’est une page qui parle de votre histoire et des valeurs que vous défendez. A priori, elle semble n’avoir aucune incidence sur la vente proprement dite, mais elle constitue un élément qui rassure les clients à passer à l’action.

Il y a enfin la page blog. Elle reste absolument facultative. Si vous pensez à en avoir une, il faudra songer à des stratégies afin d’améliorer le référencement.

Voici l’essentiel à mettre en place en matière de création de boutique en ligne. Lorsque vous terminez toutes ces étapes, vous n’avez plus qu’à mettre en ligne la boutique et à effectuer vos ventes. N’oubliez pas de relire toutes les informations renseignées et corrigez au besoin.

Bien évidemment, avoir une excellente boutique ou proposer de bons produits avec les meilleurs descriptifs ne suffit pas pour réaliser des ventes. Vous devez mettre en place des stratégies  d’acquisition de leads pour attirer des visiteurs vers votre boutique en ligne.

Quelques astuces pour une boutique en ligne optimale

La première étape pour rendre votre boutique en ligne optimisée est de produire des pages de qualité.

Pour chaque page, misez sur la qualité, des contenus concis et clairs. Optez pour des photos de qualité qui reflètent la nature exacte du produit. Pensez à adopter des stratégies de référencement pour attirer vers votre boutique du trafic qualifié. Recensez les éléments qui constituent des freins à l’achat et éliminez-les de votre boutique.

Enfin, ne remettez pas à plus tard le lancement de votre boutique en ligne. Plus vous attendez et plus la concurrence augmente. Gardez à l’esprit que la boutique en ligne parfaite n’existe pas. Vous aurez la possibilité de faire des modifications au besoin.

N’hésitez pas à vous faire accompagner de professionnels pour créer une boutique en ligne performante.

D’autres manières de vendre en ligne sans avoir un site web

Si vous ne désirez pas créer de boutique en ligne, il existe une panoplie de moyens pour vendre en ligne sans site web.

Les marketplaces classiques

Ce sont des places de marché où vous pouvez venir renseigner les produits que vous vendez, les tarifs et toutes les informations les concernant. Ici, ce ne sera pas à vous de créer la boutique, mais vous vous servez d’une méga boutique en ligne pour faire écouler vos produits. Comme exemple concret, vous avez entre autres Amazon, Leboncoin, eBay et bien d’autres.

Comme avec les plateformes de création d’e-boutique, chaque marketplace présente ses avantages et ses revers.

Avec Amazon, vous bénéficiez d’une grande visibilité, mais aussi d’une importante concurrence.  Sur Leboncoin, l’audience est un peu plus qualifiée, mais votre offre peut ne pas être acceptée. Du côté d’eBay, il est possible de personnaliser ses annonces, mais vos ventes seront limitées.

Mais si ces places classiques de marché ne vous conviennent pas, il reste toujours les marketplaces locales.

Les marketplaces locales

Ce sont des places de marché qui regroupent des vendeurs dans un périmètre donné et suivant un type de produit. Elles concernent le plus souvent des producteurs locaux et couvrent généralement des denrées alimentaires ou de première nécessité.

Vous pouvez donc vous renseigner dans votre commune si votre activité s’y prête. Bien que ne couvrant qu’une zone géographique réduite, ces places locales proposent un service bien plus équitable.

Les réseaux sociaux

YouTube, Instagram, TikTok, LinkedIn, etc., il existe aujourd’hui une multitude de réseaux sociaux que vous pouvez facilement transformer en boutique en ligne. Le tout suffit d’avoir un compte sur ses réseaux et de disposer d’une bonne stratégie de communication.

Ici également, la concurrence reste rude et vous devrez miser sur des astuces pour vous démarquer. Il est aussi essentiel de construire une communauté engagée pour vous faire connaître et proposer vos produits.

Mon conseil

Si vous souhaitez vendre des produits numériques, je vous conseille de vendre avec système.io vous mon article dédié ci-dessous

Découvrez ses fonctionnalités

Nous avons vu les différentes façons de créer une boutique en ligne sans site web. Maintenant, il vous reste à passer à l’action et de créer votre boutique en ligne.

Si vous avez des questions, contactez-moi, je me ferais un plaisir de vous répondre.

À bientôt dans mon prochain article


Tags


Tu pourrais aussi aimer

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Get in touch

Name*
Email*
Message
0 of 350
>